Agde - Bronchiolite, grippe, gastro-entérite : réactivons les gestes barrières

Agde - Bronchiolite, grippe, gastro-entérite : réactivons les gestes barrières

Agde - Bronchiolite, grippe, gastro-entérite : réactivons les gestes barrières

Par ARS Occitanie, le 12 Novembre 2022

Partager

Les virus de l'hiver sont chaque année à l'origine d'épidémies de bronchiolite, de grippe et de gastro-entérite qui s’ajoutent à une circulation encore active du Covid.

De simples gestes de prévention peuvent réduire le risque de contamination et limiter l’impact sur notre système de santé qui fait face à une tension importante en cette saison.

 

La France fait face à une circulation précoce et intense du virus de la bronchiolite depuis plusieurs semaines, dans un contexte de circulation active d’autres virus comme la grippe, ou le COVID. Comme chaque hiver, cela se traduit par une sollicitation accrue de notre système de santé, alors que les établissements hospitaliers sont déjà fragilisés par la crise sanitaire et les difficultés récurrentes de recrutement de professionnels. L’Occitanie n’est pas épargnée par ces deux phénomènes.

 

Cette situation de tension épidémique a conduit le Ministre de la santé et de la prévention à activer le plan ORSAN EPI-CLIM, afin de structurer la réponse du système de santé et de fluidifier les prises en charge pédiatriques.

Décliné dans son volet Épidémies saisonnières et événements climatiques, l’activation d’ORSAN permet de renforcer la réponse coordonnée. En Occitanie, toutes les équipes soignantes (hôpitaux, cliniques, professionnels libéraux) sont mobilisées pour faire face à l’afflux de patients et assurer leur prise en charge depuis déjà plusieurs semaines. La continuité des soins reste assurée dans tous nos territoires grâce à la solidarité de toutes et tous.

 

Les gestes barrières : le meilleur moyen pour protéger nos enfants et préserver nos soignants

 

Face à tous les virus de l'hiver - bronchiolite, grippe, gastro-entérite - c'est le moment de réactiver les gestes barrières qui permettent de limiter les risques de contamination :

·         Se laver régulièrement les mains ou utiliser une solution hydro-alcoolique

·         Tousser ou éternuer dans son coude ou dans un mouchoir

·         Se moucher dans un mouchoir à usage unique et le jeter

·         Porter un masque lorsque l’on est malade

·         Aérer les pièces régulièrement

 

En cas de symptômes, le bon réflexe est toujours de contacter en priorité son médecin traitant. C’est lui qui sait prendre en charge orienter le cas échéant. En cas d’urgence ou d’absence du médecin traitant, il faut toujours appeler le 15 avant de se déplacer. Au centre de régulation téléphonique, un médecin appréciera le degré de gravité de la situation et pourra vous orienter vers la recours le plus adapté (Maison médicale de garde, urgences, médecins de garde…).

 

Une information à partager ?
Cliquez-ici !

 

Retour

 

A LIRE AUSSI