Agde - Drôle de conseil ! par Agde Juste verte et sûre ...

Agde - Drôle de conseil ! par Agde Juste verte et sûre ...

Agde - Drôle de conseil ! par Agde Juste verte et sûre ...

Par Thierry Nadal, Marie Josée Augé-Caumon, André Figuéras, Nadia Catanzano, Alain Ivars, Patrick Dumont, le 15 Décembre 2022

Partager

Drôle de conseil !

Il est vrai que ce conseil avait mal démarré pour Mr le Maire, notre question orale l’obligeant à reconnaître une grossière erreur dans son calcul du taux de désendettement de la ville (c’est-à-dire la solvabilité financière de notre commune, indice primordial pour s’assurer de finances saines) qu’il nous avait présenté au conseil précédent, et qu’il avait arrêté à 6 ans et demi, loin des 8 ans qu’il s’est fixé comme limite à ne pas atteindre.

Finalement, après notre intervention, il reconnaît être à 7,8 ans, flirtant dangereusement avec la ligne rouge. La conjoncture économique actuelle et l’endettement qui se poursuit pour financer ses projets nous laisse craindre le pire. Ce que nous disons depuis longtemps est malheureusement en train d’arriver !

Puis sur des questions techniques concernant les budgets, le maire, par méconnaissance ou volontairement, n’a pas répondu invitant l’opposition à prendre de la hauteur et à ne pas se noyer dans les détails, certainement gêné par notre analyse et nos questions.

Et pourtant le diable n’est il pas dans les détails? La violation des textes réglementaires entraîne inévitablement un manque de rigueur et de transparence et fait inéluctablement basculer la démocratie vers l’autocratie.

C’est ainsi que le principe des parkings payants a été instauré en 2009 sans délibération, que la référence au  service de balnéothérapie a disparu des budgets depuis 2021, et que le maire se refuse à donner le moindre détail sur la gestion de ces services assujettis à TVA…

Le Maire serait-il seul maître à bord?

Sur les questions de fond, telles que la fin de la convention avec Viaterra et ses conséquences financières, les travaux dans les campings, le futur projet d’aménagement et de développement durable (PADD), au mieux pas de réponse et au pire, des réponses mensongères.

Concernant VIATERRA

Le bilan financier de l’opération fait apparaître un montant net de dépenses à payer par la ville de        

6 192 936€ ; Pour quel résultat au final? Et surtout comment sera financé ce solde : un nouvel emprunt?

Contrairement aux affirmations du premier adjoint, nous n’avons pas trouvé dans les budgets la réponse à ces questions…

Concernant les campings de la Clape et de la Tamarissière,

Les réponses apportées sont loin d’être satisfaisantes.

A la Clape, camping situé en zone naturelle, la question de l’implantation de bungalows dans la bande littorale des 100m a été balayée d’un revers de main. Il faut dire qu’à 19h45, le maire avait déjà chaussé ses crampons et avait la tête au Qatar…

A la Tamarissière, les travaux, qui ont repris de plus belle malgré la suspension ordonnée par le tribunal, et constatés ces jours ci par l’ensemble des riverains, se justifieraient d’après lui, par l’implantation d’un lagon pour lequel il y aurait bien permis de construire.

Première question : Pourquoi ce permis n’est il pas affiché?

Deuxième question : Pourquoi des tuyaux et des tranchées, au détriment des pins, pour un lagon? Ne s’agirait-il pas plutôt des travaux nécessaires à l’installation de caravanes avec sanitaires privés, emplacements « top confort » vantés sur son site par le gérant?

Et enfin dernière question restée également sans réponse : pourquoi les agathois ne peuvent ils plus accéder librement au bois de la Tamarissière, contrairement aux promesses faites dans le passé par le Maire?

De tels agissements doivent être sanctionnés, et nous ne manquerons pas ces prochains jours d’en aviser les autorités compétentes pour ramener Mr le Maire a son rôle de premier magistrat devant faire respecter les lois.

Concernant le projet d’aménagement et de développement durable

Lorsque Mr le maire et son 1er adjoint nous ont présenté ce projet en conseil, nous sommes restés stupéfaits ! Quel aplomb et quel culot lorsque ceux-ci, des trémolos dans la voix, se sont offusqués en constatant une urbanisation non maîtrisée, avec des constructions toujours plus hautes et plus denses, une démographie galopante dont apparemment ils ne veulent pas, des zones vertes et littorales qu’il faut absolument protéger, …

Il nous a semblé entendre le discours d’une nouvelle équipe municipale fraîchement élue qui veut mettre fin à une politique de 20 ans de bétonisation et de saccage écologique qui a complètement défiguré notre belle cité.

Il en aura fallu du temps à Mr le maire pour prendre en compte nos revendications de toujours, certainement le temps de terminer ses projets puisque l’adoption de ce PADD et la révision du PLU ne seront définitives que dans plusieurs mois (voire années).

Réjouissons nous tout de même de ce que la municipalité commence à nous écouter, et par delà nous, à entendre le mécontentement des agathois, mais restons tout de même vigilants et attentifs à ce que cette introduction prometteuse ne soit pas qu’un feu de paille, car, comme nous l’avions dit récemment encore en conseil, il y a urgence à réagir fermement sur ses problèmes tant nous avons atteint un niveau de construction et de densification critique.

AGDE JUSTE VERTE ET SÛRE, VOIX DE L'OPPOSITION

Thierry Nadal, Marie Josée Augé-Caumon, André Figuéras, Nadia Catanzano, Alain Ivars, Patrick Dumont

Thierry Nadal, Marie Josée Augé-Caumon, André Figuéras, Nadia Catanzano, Alain Ivars, Patrick Dumont (15-12-22)

 

Une information à partager ?
Cliquez-ici !

 

Retour

 

A LIRE AUSSI